Numéros d’urgence

CAS D’URGENCES ET DE DANGER IMMEDIAT

Ressources

Secours

  • Police ou gendarmerie : 17, 112 (mobile), 114 (sourd, muet, ou impossibilité d’appeler autrement)
  • Urgences médicales : SAMU 15,
  • Pompiers 18, 112, 114

Vous avez la possibilité d’échanger par chat avec des policiers ou gendarmes formés à l’adresse suivante.

Afin de ne pas laisser de trace dans l’historique de navigation, la démarche est la suivante :

Cliquer sur https://www.service-public.fr/, aller dans le cartouche « service en ligne » (il y a plus de 500 résultats), filtrer par « justice » et aller page 3. Cliquer sur « signalement de violence sexuelle ou sexiste » puis sur « accéder au service en ligne« .

ENFANCE MALTRAITEE

119 ou 114 par sms (quand on est malentendant ou par besoin de discrétion)

  • 119 : pré-accueil par un professionnel, vérifie si un enfant est en danger ou risque de l’être. Possibilité d’aide avec réponse et orientation vers des structures compétentes.
  • si danger avéré d’un enfant, mise en lien avec un écoutant professionnel de l’enfance (psychologue) qui va rédiger un compte rendu d’entretien (CR).
  • Si danger, le CR (Information Préoccupante) est envoyé à la CRIP du département concerné et contacte éventuellement les services de premières urgence (pompier, police, parquet).  La CRIP étudie la situation.
  • Des travailleurs sociaux relevant du département rencontrent la famille (parents et enfant uniquement), c’est l’enquête sociale de base. Une aide éducative peut être proposée aux parents.
  • Selon la gravité des faits, le juge des enfants intervient et donne une mesure de protection.

AIDE AUX VICTIMES

  • le numéro 116006 est gratuit et permet de vous mettre en contact avec les organismes compétents locaux, face au préjudice que vous subissez, en tant que victime.
  • Accompagnement juridique au numéro suivant : 0800 05 95 95